Cinq conseils pour arrêter de fumer grâce au yoga

RSS
Follow by Email
Facebook0
Facebook
Google+
http://milaparvati.com/index.php/2018/11/02/arreter-de-fumer-grace-au-yoga-2/arreter-de-fumer-grace-au-yoga/admin5549/
YouTube
YouTube
Instagram
Envie d’arrêter de fumer ? Le yoga aide. Quid de la méthode
Il y a des moments dans la journée ainsi irrésistibles pour un fumeur. La cigarette du matin, ou peut-être celle d’après le déjeuner. Entre les deux, on en grille une ou deux.. A chacun de ces moments. Une chose est sûre  : l’idée de la cigarette revient à la surface régulièrement. S’en débarrasser peut prendre l’allure d’un parcours de combattant pour ceux ou celle qui souhaite s’y atteler, car l’idée et la sensation de cigarette reviennent notamment au moment clé de la journée, parfois irrésistible.
Apprendre le détachement
Rien d’étonnant ! Le yoga nous enseigne que plus on donne de force à une pensée, plus on l’entretient, plus elle devient vivante… Les pensées sont des vagues (vrittis), répétées plusieurs fois, elles deviennent habitudes, voire addiction (les addictions sont pour le yoga des habitudes négatives.) Le mental n’a rien de très créatif. Il ressasse au long de la vie le même schéma de pensées. Si la pensée est bénéfique, pas de problème, mais si elle nous porte préjudice… Alors, pourquoi s’y accrocher encore et encore, alors que tout le monde sait que fumer s’avère un préjudice pour la santé ? Réponse : parce que nous nous identifions à la pensée fumer. Nous sommes cette pensée. Entre elle et nous, n’existe aucune distance, aucun recul.
La meilleure méthode pour déraciner une pensée du mentale consiste à ne plus la nourrir. On commence par s’en détacher. Vous pensez à “vous en griller une petite ?”” Parfait ! Respirez à plein poumons et répétez mentalement, je ne suis pas cette pensée. Surtout, n’essayez pas de supprimer de votre mental la pensée cigarette. Le mental se rebelle très facilement. Vous risqueriez de succomber encore plus facilement. Au contraire, accueillez l’idée, mais, ne la retenez pas. Considérez-la plutôt comme un élément de votre écran mental. Une espèce de fantôme. Si par mégarde, vous succombez, ne vous en voulez pas… Pardonnez-vous, et promettez surtout de faire mieux la prochaine fois.
La méthode de substitution.
Deuxième méthode pour déraciner une habitude du mental : substituer une pensée par une autre… Attention, ici, de ne pas remplacer la cigarette par une autre habitude problématique, comme grignoter à chaque fois que l’on ressent l’envie de fumer. Si vous avez vraiment envie de porter quelque chose à la bouche, optez plutôt pour un verre d’eau ou une infusion calmante. Respirer profondément avec le ventre s’avère très efficace. D’une part, la respiration abdominale profonde a pour effet de relâcher les tensions – on sait que le stress est une des sources qui nous poussent à fumer.
Dix à quinze minutes de pranayama le matin après la douche
Une excellente habitude à prendre dès le matin au saut du lit ! (peut-être ainsi pourrez-vous vous débarrasser de la première cigarette avec le café en prime). Pratiquez kapalabati. Kapalabati, en fait est un kriya, qui nettoie nos poumons. L’exercice, très énergitisant, aide également à se réveiller. Ajoutez-y dix cycles de Anuloma Viloma, la respiration alternée. Ce pranayama a pour vertus de purifier nos canaux énergétiques. Il nous donne plus d’énergie, il calme le mental et nettoie nos samskaras. (cad nos habitudes mentales)
Entrainez le mental à vous obéir grâce aux postures de yoga.
Swami Sitaramananda, directrice de l’Ashram de la ferme du yoga en Californie, explique dans un article intitulé Yoga source de guérison des addictions, paru dans le numéro d’hiver 2010 de Yogalife que “Nous nous entraînons à ne pas sombrer. Nous maintenons une posture, nous la gardons et nous continuons à la maintenir. Nous pouvons commencer à en vouloir à notre professeur, mais nous gardons la posture, ainsi qu’à respirer et à nous relaxer en même temps. Quand bien même nous avons envie de nous reposer, nous maintenons la posture. Nous exerçons de la sorte notre mental à ne pas succomber à nos pensées et nos émotions. (…) Le yoga entraine le mental à devenir plus fort, plus équilibré et plus flexible. Autrement dit : nous travaillons la flexibilité du corps parce qu’une fois qu’il devient souple, cela aide le mental aussi à devenir fort.”
Conservez un mental occupé et cherchez plutôt la compagnie des non fumeurs ! 
Par occupé, entendez concentré ! Pour vous y aider, pratiquez le japa : la répétition d’un mantra. Ce son sacré élève le mental à des vibrations plus hautes. Il agit comme un bouclier afin de vous protéger à la fois de vos propres ondes négatives, mais également de celles de l’extérieur. Le mental étant très fragile au début, lorsque nous tentons de nous débarrasser de la cigarette, il est préférable de chercher plutôt la compagnie de  personnes non fumeurs. Si vous allez au restaurant avec un ami fumeur, évitez à tout prix les terrasses ! Prétextez un rhume pour rester à l’intérieur. A la maison, si votre compagnon fume, essayez de négocier avec lui, une zone non fumeur dans la maison. Évidemment, plus fumer à la maison serait l’idéal.
Allez courage ! Bientôt, cette vieille amie cigarette aura complètement disparu de votre vie… !
RSS
Follow by Email
Facebook0
Facebook
Google+
http://milaparvati.com/index.php/2018/11/02/arreter-de-fumer-grace-au-yoga-2/arreter-de-fumer-grace-au-yoga/admin5549/
YouTube
YouTube
Instagram

A propos Milaparvati

Journaliste, professeur de yoga et sophrologue