Pensée positive 2 : devenir le spectateur de son film !

RSS
Follow by Email
Facebook0
Facebook
Google+
https://milaparvati.com/index.php/2018/12/04/pensee-positive-2-devenir-le-spectateur-de-son-film/pensees-positives/milamuriel/
YouTube
YouTube
Instagram

Nos pensées nous enferment dans un film incessant. Vous vivez dans une comédie ? Parfait ! Mais si vos pensées vous propulsent dans un film d’épouvante… il est peut-être temps d’en sortir ! Quelques conseils !

La puissance des pensées est telle, qu’elle nous enferme dans un film incessant, parfois joyeux comme une comédie parfois angoissant digne d’un film d’horreur. A moins que vous ne soyez réalisateur, cette comédie ou ce film d’horreur, construit sans scénarios, s’avère souvent sans queue ni tête, et surtout très bruyant ! Imaginez le vacarme si soudain 1000 personnes réunies dans un lieu quelconque se mettaient à penser tout haut ! D’ailleurs peut-être avez-vous vu le film « What women want » dans lequel Mel Gibson après un accident, obtient le pouvoir d’entendre les pensées des femmes ! Au début, il vit un enfer !

Allons un peu plus loin… Dans ce film quelle est la part de réalité et d’irréel ? Selon la philosophie du Vedanta, seul ce qui est immuable, est réel. Or quoi de plus instable qu’une pensée ? Pour les yogis la pensée est pure Maya (illusion en sanskrit !) Non pas, que le Vedanta renie ce que l’on voit, sent et vit, mais, il nous enseigne à s’attacher qu’aux choses immuables, ceci afin d’éviter de souffrir ! Contre la souffrance, il nous enseigne le détachement – le fameux lâcher prise… Cela ne veut pas dire que nous nous transformons en être dénué de sensibilité… Le véritable amour n’est-il pas celui qui donne sans aucune attente ? Se détacher des pensées pour le yoga équivaut à devenir libre… totalement.

« La guerre intérieure contre le mental, nous enseigne Sivananda dans son livre La puissance de la pensée, est plus terrible que la guerre extérieure avec armes et mitrailleuses. Conquérir les pensées s’avère plus difficile que conquérir le monde par les armes. Domptez vos pensées et vous pourrez conquérir le monde !»

Voilà un objectif des plus ardus à viser !
Une fois captivé dans le film de notre imagination, il est très difficile d’en sortir. Vous allez me dire ? Mais pourquoi en sortir ? J’aime mon film… Votre film ressemble à une comédie ? Pas de problème… Mais s’il ressemble à un film d’épouvante, à ne pas en fermer l’oeil la nuit. Franchement, je vous invite à vous en détacher !

Comment faire ? La première étape consiste à prendre conscience de ce phénomène. Plusieurs fois par jour, essayez de devenir le spectateur de vos pensées, un peu comme si vous étiez dans une salle de cinéma et que soudain, vous repreniez conscience que vous êtes en train de voir un film…

Je vous invite à faire cet exercice aujourd’hui au moins 5 fois ! Bonne pratique.

Une petite phrase à méditer !
« Ami ou ennemi, vertu ou vice n’existent que dans le mental. Chaque homme crée un monde, bon ou mauvais, plein de plaisirs ou de souffrances, uniquement par sa propre imagination. Le bien et le mal, le plaisir et la douleur ne viennent pas des objets, mais de notre attitude mentale. Rien n’est bon ni agréable en ce monde : c’est notre imagination seule qui voit les choses ainsi » Swami Sivananda.

RSS
Follow by Email
Facebook0
Facebook
Google+
https://milaparvati.com/index.php/2018/12/04/pensee-positive-2-devenir-le-spectateur-de-son-film/pensees-positives/milamuriel/
YouTube
YouTube
Instagram

Un commentaire sur « Pensée positive 2 : devenir le spectateur de son film ! »

  1. Rita Zarai en parlait dans un de ses livres,à l'époque on la prenait pas au sérieux,elle avait pourtant raison!
    merci Muriel!
    Sarah

Les commentaires sont fermés.