Yoga des yeux

Après de longues heures face à l’ordinateur vous sentez des tensions dans les yeux , vous sentez que vos muscles fatiguent ? Ou tout simplement vous avez envie d’entretenir votre vue ? Excellente idée la vue, comme l’ouïe ou le goût vieillit aussi. Le yoga des yeux nous aide à différents niveaux. D’une part pour renforcer les muscles occulaires, mais également pour détendre le mental. Ces exercices très simples se retrouvent dans des techniques pour lutter contre le stress post-traumatiques comme l’EMDR.. Alors sans aucune hésitation, on fonce !

Pour ces exercices, soit vous vous asseyez sur votre tapis, jambe croisée, (n’hésitez pas à prendre un coussin de façon à garder le dos bien droit) soit vous vous asseyez sur une chaise, également en gardant le dos bien droit. Les exercices se font en gardant le corps totalement immobile, seuls les yeux bougent.

1 – Regardez en haut et en bas. Répétez dix fois.
2- Regarder à droite puis à gauche, à droite, puis à gauche, successivement dix fois.

3- Regarder en haut à droite puis en bas à gauche. Répétez dix fois.

4- Regarder en haut à gauche, en bas à droite. Dix fois de suite.

A ce stade frottez vos paumes de mains l’une contre l’autre vigoureusement, de façon à créer de la chaleur dans vos mains. Une fois la chaleur ressentie, portez vos mains (palming) sur vos paupières fermées sans pression. Ce palming détend les muscles des yeux.

5 – Faite des cercles, en partant à droite, puis à gauche.

Frottez à nouveau l’une contre l’autre les paumes de main, puis amenez-les sur vos yeux de façon à détendre les muscles oculaires à nouveau.

Om, om, om.

Yoga pour les seniors : respiration, détente, postures simples et adaptées

Ma plus ancienne élève de yoga possède aujourd’hui 90 ans, elle pratique depuis 20 ans. Et quand elle s’est présentée à mon cours la première fois, elle cherchait un endroit où elle pourrait suivre à présent. Pourtant, comparé à d’autres élèves seniors du cours, elle soulève et tend la jambe comme une déesse. Comme quoi, la pratique l’a conservée en bonne santé. Toutes mes élèves de ce groupe d’âge, n’ont pas pratiqué comme elle depuis des années. Une autre participante est arrivée à 82 ans sans expérience. En s’allongeant sur le tapis de yoga, il y a deux ans, elle s’inscrivait à son premier cours de yoga et cela avec de la polyarthrite rhumatoïde une maladie auto-immune  très invalidante qui s’attaque en priorité aux petites articulations. En période de poussée inflammatoire, se rendre à un cours s’avère pour elle un défi à chaque fois, mais, il semble à la fois qu’avec cette maladie, elle ait développé une volonté à toute épreuve. Chaque semaine, elle m’avertit avec beaucoup de gentillesse que cette semaine, ses douleurs ne lui permettront pas d’aller très loin dans la pratique. Et elle repart à chaque fois surprise de se sentir à la fois mieux, mais également d’avoir pu suivre le cours alors qu’elle s’était imaginée exactement l’inverse. Avec le temps, elle ne rate aucun cours. “Mes respirations me font tellement de bien !” confie-t-elle.

Je me sens vraiment très redevable de mes élèves seniors, qui chaque semaine me montrent que l’envie de vivre n’a pas d’âge. Contrairement à ce que l’on pourrait penser, la souplesse, la joie et le rire ne sont pas l’apanage des jeunes. Mes élèves les plus âgées n’ont en général absolument rien à envier à mes élèves les plus jeunes… parfois en souffrance mentale et physique dès l’adolescence. Ils ont à peine 16 ans, et la vie leur pèse déjà tant que je ne les vois pas sourire du cours. Dans les cours seniors, les participants rient et plaisantent facilement. Ils apprécient également beaucoup de se retrouver ensemble chaque semaine sur leur tapis. C’est un moment que beaucoup ne raterait sous aucun prétexte, il n’y a qu’à voir leur mine déconfite quand l’heure des vacances arrive !

Bien sûr, hors de question d’enseigner un yoga dynamique. Et selon les capacités de chaque élève, il faut pouvoir adapter la pratique selon les possibilités de chacun. Avec le temps, j’ai développé une méthode d’enseignement axée sur la respiration et la détente. J’utilise des postures simples, souvent adaptées. Hors de question de pratiquer des postures avec la tête plus basse que le coeur, si l’on souffre d’hypertension par exemple ou de glaucome. Enseigner le yoga aux personnes âgées requiert de bien connaître les contre indications majeures pouvant vraiment s’avérer néfastes pour les élèves.

Les seniors ont à coeur les exercices de respiration ce qui leur donne une présence à l’instant beaucoup plus importante… n’est-ce pas là l’art du yoga ? Se relier à l’instant présent. Beaucoup plus concentrés que les autres tranches d’âge, ils représentent de fait un public qualifié pour l’enseignement de la méditation. Et pour dire vrai, cette partie du cours s’avère un régale avec eux.