Témoignage / Grâce au yoga, finie l’hyperactivité !



TEMOIGNAGE

LE YOGA A CHANGE MA VIE

 

Voilà une quinzaine d’années que Medha, professeur de yoga à Toulouse, pratique le yoga. Et sans aucun doute, pour cette catalane d’origine âgée de 39 ans, il y a un avant et un après le yoga. “Au fond de moi, j’éprouvais un vide qui me provoquait de l’anxiété”. Pour le combler, Medha ressentait sans cesse le besoin de le combler grâce à des activités : voyages, sport, études, sorties. “Je me lançais sans même savoir si cela me ferait du bien ou pas.”

Cette année-là, en 2001, elle jette son dévolu sur L’Inde, direction Poona, où elle a trouvé un job dans une ONG. Elle y reste un an. Un mois avant de repartir, elle décide de se lancer dans le yoga. “Je prenais tous les jours des cours particuliers avec un enseignant.” Une révélation pour elle ! “J’ai aussitôt senti que le yoga était fait pour moi. Grâce à cette pratique intensive, la jeune femme, se sent d’un coup beaucoup plus concentrée et pleine d’énergie : “j’avais une clarté mentale que je n’avais jamais eu auparavant.”

De retour à Barcelone, Medha rencontre un yogi indien, du nom de Jivan Vismay qui devient son professeur. Elle pratique alors le yoga au quotidien. Mais, c’est en 2006, que pour elle tout s’accélère. Après d’autres voyages, elle décide de s’installer à Barcelone et d’approfondir le yoga avec Jivan qui avait pratiqué le yoga depuis l’âge de 4 ans. Au sein de sa famille, le yoga, ainsi que l’ayurvéda, cette science parallèle au yoga, se transmettait de génération en génération, mais il avait également suivi par ailleurs l’enseignement du maître de yoga Swamiji Vivekananda. Medha désirait à son tour enseigner, Elle demande alors à Jivan de lui transmettre ses connaissances pour à son tour devenir professeur.

Depuis, le yoga a transformé toute son approche de l’existence. “Les émotions dîtes négatives, comme la colère, peuvent me traverser, mais, je les observe et si elles arrivent encore de temps en temps à me déstabiliser, elles passent plus rapidement.” Du coup, Medha entretient des relations plus paisibles avec ses proches. “Il se créé comme un espace entre moi et les autres, et je ne réagis plus au quart de tour. Adieu les pertes de temps à chercher à obtenir raison à tout prix. “J’écoute davantage.  J’ai l’impression de pouvoir enfin mieux contrôler ma vie.” Au niveau mental, Medha se dit beaucoup plus observatrice de ses pensées. “En comprenant que ma vie à l’extérieur reflétait ma vie intérieure, cela a tout changé”. Adieu la dispersion ! Beaucoup plus sensible à son ressenti, Medha sait à présent ce qui est bon pour elle. Il en va ainsi pour tout : de l’alimentation, à ses relations, à ses activités. Le yoga lui a donné une stabilité et un équilibre, comme jamais, elle n’aurait pu l’espérer.

Pour en savoir plus sur Medha : www.yogashrivivekfrance.com