Yoga des yeux

Après de longues heures face à l’ordinateur vous sentez des tensions dans les yeux , vous sentez que vos muscles fatiguent ? Ou tout simplement vous avez envie d’entretenir votre vue ? Excellente idée la vue, comme l’ouïe ou le goût vieillit aussi. Le yoga des yeux nous aide à différents niveaux. D’une part pour renforcer les muscles occulaires, mais également pour détendre le mental. Ces exercices très simples se retrouvent dans des techniques pour lutter contre le stress post-traumatiques comme l’EMDR.. Alors sans aucune hésitation, on fonce !

Pour ces exercices, soit vous vous asseyez sur votre tapis, jambe croisée, (n’hésitez pas à prendre un coussin de façon à garder le dos bien droit) soit vous vous asseyez sur une chaise, également en gardant le dos bien droit. Les exercices se font en gardant le corps totalement immobile, seuls les yeux bougent.

1 – Regardez en haut et en bas. Répétez dix fois.
2- Regarder à droite puis à gauche, à droite, puis à gauche, successivement dix fois.

3- Regarder en haut à droite puis en bas à gauche. Répétez dix fois.

4- Regarder en haut à gauche, en bas à droite. Dix fois de suite.

A ce stade frottez vos paumes de mains l’une contre l’autre vigoureusement, de façon à créer de la chaleur dans vos mains. Une fois la chaleur ressentie, portez vos mains (palming) sur vos paupières fermées sans pression. Ce palming détend les muscles des yeux.

5 – Faite des cercles, en partant à droite, puis à gauche.

Frottez à nouveau l’une contre l’autre les paumes de main, puis amenez-les sur vos yeux de façon à détendre les muscles oculaires à nouveau.

Om, om, om.

Sophroyoga et méditation, nouveau cours septembre 2018 à Bures-sur-Yvette

Grande nouveauté cette année : j’ajoute à la rentrée, en plus des autres cours de yoga que vous pourrez retrouver en cliquant ici et ici, des séances de sophroyoga et de méditation. Alors, bien sûr, cette nouvelle activité qui aura lieu tous les lundis de 12 h à 13 h dans la salle polyvalente du stade Chabrat à Bures-sur-Yvette, nécessite une petite explication, tout d’abord parce que cette méthode originale est le fruit de mon parcours personnel ! Enseignante et formatrice de hatha yoga, je suis également sophrologue, certifiée RNCP. Dans ce rendez-vous du lundi, je vous fais travailler sur trois niveaux : physique (beaucoup plus que dans un simple cours de sophrologie), mental et émotionnel (beaucoup plus que dans un simple cours de yoga, notamment si ce dernier ne comporte pas de méditation).

Pourquoi allier le yoga, la sophrologie et la méditation ?

En sortant d’un cours de yoga, nous nous sentons en pleine forme ! Et puis très rapidement au fil des jours avec les tracas de la vie quotidienne, cette belle énergie, construite à coup de postures alambiquées et de respirations rythmées, s’émoussent ! Une chose est sûre  ! Les émotions et les pensées sont les premières à dévorer nos réserves ! Il suffit d’une colère pour les brûler en l’espace de dix minutes ! Heureusement, nos nuits sont là pour nous ressourcer… mais pas toujours et pas pour tout le monde ! Selon une étude de l’Inserm, 37% des Français souffriraient de troubles du sommeil et 20% d’insomnie, soit un français sur 5 ! Si le stress est souvent à l’origine de ce trouble invalidant, il existe également d’autres facteurs notamment psychologiques et neurobiologiques. C’est dire si notre mental nous joue des tours !

Si le corps est notre véhicule pour traverser l’existence, le mental lui la dirige de notre naissance à notre dernier souffle. Imaginez si tous les conducteurs prenaient le volant sans permis de conduire ! Apprendre à connaître le fonctionnement de son mental revient à passer le permis de conduire… La méditation, la sophrologie et le yoga représentent une école de conduite dans l’existence de façon à la traverser plus sereinement.

Donc, dans ce cours, vous retrouverez des postures de yoga, du yoga nidra, des relaxations dynamiques de sophrologie, diverses techniques de relaxation, des méditations, notamment de pleine conscience. Nous travaillerons au cours de l’année trois thématiques différentes choisies en groupe en début d’année. (Pour exemple cela peut-être : améliorer son sommeil, mieux gérer son stress, reprendre confiance en soi, etc.)

Peu importe votre niveau de yoga, peu importent votre âge et votre souplesse, peu importent vos connaissances en méditation, seule compte votre motivation ! Alors, à vos tapis !

Dernier mot : n’hésitez pas à venir échanger avec moi au forum des associations de Bures-sur-Yvette, qui aura lieu ce dimanche 9 septembre de 10 heures à 18 heures. Stand SANKALPA. (sankalpa est un mot sanskrit, qui signifie “résolution positive” pour soi-même et le monde entier… comme se diriger vers le bien-être, parce qu’en étant mieux soi-même, c’est le monde entier qui va mieux !)

 

Je me débarrasse du sucre

Voilà un moment déjà sans rien publier sur le blog !!! J’ai passé cette dernière année à écrire pour le compte des autres : un roman, et un manuel de formation pour les professeurs de yoga, en plus du reste pour le magazine Maxi pour lequel je travaille depuis si longtemps, en plus de la formation pour les professeurs de yoga, en plus de mes cours de yoga et de mes nouvelles études de sophrologie. Forcément, j’avais moins de temps pour le blog… Pour la bonne cause néanmoins. Le roman sortira en mai prochain dans une maison d’édition assez connue… Et avec l’auteur officiel, nous avons espoir qu’il sera porteur… C’est encourageant !

Je commence ma nouvelle année depuis hier avec une résolution prise depuis six mois ! Freiner et arrêter le sucre !!!
Tout a commencé en juin dernier chez le médecin… Piquée en 2012 par une vilaine tique bien infectée par la bactérie Borellia Bugdoferi… je craignais voir ressurgir la maladie… J’avais alors consulté un de ces courageux médecins infectiologues, par ailleurs, en ligne de mire du conseil de l’ordre des médecins… il m’avait bien dit !!! ATTENTION AU SUCRE !!! C’était la première fois que je l’entendais de la bouche d’un médecin… La première fois, c’était de la bouche d’une swami qui s’en était privée durant un an ! A l’époque – c’était il y a plus de dix ans maintenant, je n’avais pas bien compris ce tapas (vous savez, cela veut dire austérité en sanskrit et non pas tapas espagnol, synonyme de joie et d’abus alimentaire en tous genre !)
Je l’ai répété plusieurs fois sur ce blog… Oui, oui, vous le savez maintenant, le yoga parle aussi d’alimentation … d’alimentation yoguique… Et bien évidemment du temps de Pantajali, le sucre n’était pas un problème comme aujourd’hui, il peut l’être.
« Le sucre nourrit les cellules cancéreuses, sans sucre, vous privez le cancer de son carburant principal ! » m’a expliqué en décembre dernier lors d’une interview le Docteur Schwartz oncologue et auteur du livre pour guérir simplement le cancer… Au cancer, à priori, on peut ajouter une longue liste de méfaits… arthrose, toutes les maladies inflammatoires se terminant par ite, lyme, et j’en passe ! Selon lui, « Si vous lisez les recettes des livres de cuisine d’avant 1914, vous constaterez que très peu ne contiennent de sucre… les chiffres du cancer ont d’ailleurs explosé après cette date, quand le sucre blanc a commencé à faire son apparition sur les tables françaises… »
Pour ma part, j’ai commencé à diminuer ce sucre depuis juin. Mais quand on commence à mettre son nez dans cette affaire, on ne réalise pas vraiment à quoi on s’expose. Parce que du sucre, il y en a vraiment partout dans notre alimentation. Dans la sauce tomate industrielle, dans les plats cuisinés (que je mange très peu) dans les glucides, dans les gâteaux, dans les jus…. Comment dès lors les diminuer sans trop souffrir d’un coup ?

Au mois de décembre, j’ai interviewé pour un autre article à paraître dans Maxi prochainement, un couple, auteur du grand livre sur l’alimentation cétogène (fer de lance dans cette alimentation basse en glucide et haute en graisse.) Nelly Genisson m'avait expliqué à quel point, elle avait souffert lors de cette désintoxication au sucre... "J'étais une vraie droguée"selon ses mots.

Pour ma part, voilà comment j’ai commencé à réduire ces sucres :
– Semaine 1
Dresser le menu de la semaine.
Au bout d’une semaine, repérer où se cache les sucres dans les menus.
Exemple : spaghetti bolognaise végétarienne…

Hum, non seulement les spaghettis pourvoit un nombre de sucre inimaginable, mais en plus, ils sont bourrés de gluten. Ne serait-il pas possible de les substituer par autre chose ? OU du moins de réduire leur consommation pour ce mois-ci à un plat ? Histoire que le mental ne se rebelle pas trop.

Voyons la sauce tomate ! Vous êtes vous déjà amusé à faire votre propre sauce tomate avec.est  hum des tomates !!!! Voyez votre bon concentré de sauce tomate industriel, et placez-le à côté de vos deux tomates juteuses passées au blender… le résultat est édifiant. Le premier est rouge vif, le deuxième, presque rose !!! Sans parler de la consistance. Conclusion : mais que diantre mettent nos industrielles dans notre sauce tomate ! C’est décidé !!! FINIE la sauce tomate achetée en grande surface !!! Déjà que les tomates sont bourrées de pesticide, à quoi bon rajouter d’autres substances que le corps supporte sans trop se plaindre, mais jusqu’à quelle limite ?

C’est promis, je reviens en deuxième semaine pour vous raconter de nouvelles aventures.

A bientôt. Mila

 

Défi du yoga en 60 jours – J29 – Vaincre la peur grâce à la posture sur la tête

Om très chers yogis, om, om,

Dans cette nouvelle vidéo, je vous montre les 8 étapes pour entrer dans la posture sur la tête ! Et hors de questions de les brûler ! Le corps possède cette sagesse intrinsèque, s’il est prêt pour une posture, il la prendra sans problème, le contraire, inutile de le pousser hors de ses limites, sous peine de se blesser. Soyez sage avec lui* !

Considérée comme la reine des postures, Sirsana possède de multiples bénéfices :

Sur le plan mental

  •  améliore la confiance en soi, chasse la peur
  • apaise le mental
  • améliore la concentration, la mémoire et les capacités intellectuelles en général
  • calme les troubles nerveux

 

Sur le plan physique

  • inversion du flux sanguin des pieds vers la tête.  Excellent pour les problèmes de varices.
  • respiration profonde, les rythmes respiratoires et cardiaques tendent à s’abaisser.
  • repos des lombaires
  • réchauffement des extrémités
  • soulage la constipation et les colites néphrétiques
  • combat la descente d’organes, notamment de l’estomac
  • calme l’asthme nerveux
  • du fait que le corps reçoit un apport plus riche en nutriments, toutes les fonctions du corps sont tonifiés et favorisés
  • améliore la vue, l’ouie, les problèmes de nez et de gorge

Mes conseils pour prendre la posture

  • ne sautez pas pour la prendre
  • gardez le bon écart de coude (coude dans le prolongement des épaules)
  • 90% du poids sur les coudes (et non sur la tête)
  • respectez bien les 8 étapes

*Cette posture complètement déconseillée en cas d’hypertension et de glaucome, d’opération récente des yeux, enceinte de quatre mois et plus, blessure au cou, en cas de nez bouché, mal de tête ou crise d’asthme. Elle est déconseillé chez les enfants de moins de 12 ans, néamoins, ils peuvent la réaliser sur les mains. En cas de doute, consultez votre médecin, ).

Défi de yoga en 60 jours – J25 – Posture du corbeau … on augmente la concentration !

Om très chers yogis !

Parmi les toutes les postures de yoga, si vous en avez une à privilégier pour augmenter votre potentiel de concentration, c’est Kakasana, la posture du corbeau. Impossible de penser au repas de ce soir en effectuant cette posture … sous peine de se retrouver par terre ! Un très bon exercice donc pour rester ancré dans le moment présent tout en savourant les prouesses de votre corps.

Ce sont en général les postures d’équilibre qu’il faut choisir pour renforcer la concentration.

En plus de ce bénéfice, la posture améliore également la paix du mental. Sur le plan physique, elle renforce les bras, les poignets et les épaules. Excellent pour lutter contre les tendinites. Et nec plus ultra, la posture supprime la léthargie.

  • Ne sautez pas pour entrer dans le posture.
  • entrer dans la posture avec contrôle
  • gardez la tête haute pour ne pas tomber en avant.

A vos tapis, yogis, om, om.

Défi du yoga en 60 jours – J23 – L’arc ou l’art de renforcer le courage grâce au yoga !

Om très cher yogis ! Om, om

“Celui qui pratique Dhanurasana (l’arc) ne peut jamais se sentir paresseux. Il sera toujours plein d’énergie, de vigueur, et de vitalité.” Dhanurasana effectue un massage complet du bas du ventre, active le transit intestinal, amincie le ventre, cette posture combat les rhumatismes logés à différents endroits dans les jambes. Avec l’ouverture de la cage thoracique, elle constitue une aide précieuse pour soulager l’asthme.

L’arc procure également un massage profond aux muscles du dos. Tout comme halasana (la charrue), il préserve l’élasticité de la colonne vertébrale.

  • Dans cette posture, garder les bras tendus.
  • Visualiser les pieds qui s’élèvent vers le haut
  • Concentrez-vous essentiellement sur le travail des cuisses, s’il devient compliqué, ramenez l’attention sur les pieds.
  • écartez légèrement les pieds et les jambes.

 

Bonne pratique yogis, om, om.